« Siné ! Siné outragé ! Siné brisé ! Siné martyrisé ! Mais Siné libéré ! »

, par  Asaln

Oui je sais c’est un peu emphatique juste pour Siné, mais c’est pour faire chier... les cons.

« Ah ils nous en ont fait avaler des couleuvres
De Prague à Budapest de Sofia à Moscou
Les staliniens zélés qui mettaient tout en oeuvre
Pour vous faire signer les aveux les plus fous »

Jean Ferrat.

Ainsi, en cette veille de Noël, le tribunal a donné raison à Siné contre Charly Hebdo, contre Val (pas confondre avec Valls !) et tous ces chiens de garde, ces éditocrates ou caricatocrates, qui, bien qu’ayant percé dans la contestation sans limite (apparente), ont aujourd’hui une certaine idée de la decence.

Les faits ici : http://www.acrimed.org/article3963.html

« Il y a des chose qui ne se font pas » (quand même)

Eh ! Oui ! en prenant de l’âge on veillit (Mr de la Palisse), et du confort on se conforte (Monseigneur mediacratos)

On se conforte dans quoi d’ailleurs ? Des idées toutes faites ? Des conneries généralistes ? Des bluettes embourgeoisées ? Je ne sais pas.

Mais surtout on ne veut pas d’emmerde. Et là, passées les bornes il n’y a plus de limites..

Et une de celles-ci c’est le mot juif. D’ailleurs c’est simple il est strictement interdit de dire qu’il existe des groupes de pression juifs bien qu’ils aient pignon sur rue et se définissent eux-même ainsi. Aux E.U on parle de lobbies et personne n ’en fait une jaunisse, c’est considéré comme un fait.

Oh ! tout doux, les gars je ne dis pas que Siné fut victime d’un lobby juif (en France avec les lois anti-tout à rallonge tu vas en prison sur un coup comme ça, pas les moyens moi) je dis qu’il a été victime d ’une ploutocratie journalistique qui a chié dans son froc en supposant les réactions de ceux qui n’existent pas.

Surtout que les représentants des différentes associations juives n’auraient peut-être pas relevé. Il est plutôt classique, chez les puissants, d’adopter le mode de vie voir la religion des groupes qu’on désire intégrer. Rien de très choquant. Henry IV avait fait de même, puis établi un certaine liberté religieuse.

Non juste les chiens de garde, pas sûrs d’avoir leur pâtée, ont devancé leur maîtres. A mon humble avis ils les ont emmerdés, parce que, vu sont histoire, traiter Siné d’antisémite, faut quand même être très de mauvaise foi ou très inculte.

Remarquez la même engeance (mais uniquement en France) a bien traité N. Chomsky d’antisémite alors ...on n’est plus à une connerie près.

Z’auraient pas un putain de complexe historico-machin les pseudo-intellos français (heureusement je n’ai pas vu de vrai intello dans la liste des chasseurs de sorcières ouf !) depuis les affaires Calas, Dreyfus, et le Ve’l d’hiv. avec les religions ?

Moi qui bêtement croyait que juif ça n’était qu’une religion comme catholique, protestant, musulman ou hindouhiste etc.

Moi qui bêtement pensait qu’il était autorisé de critiquer les religions comme le reste dans une démocratie, ce qui me placerait d’office dans le camp condamnable des anti-sémites mais aussi des islamophobes. Car vous avec remarqué, bien sûr, que la loi française assimile la critique de l’ islam (une religion) à du racisme.

Vous avez donc remarqué que, par conséquent, la loi de séparation des église et de l’État est d’ors et déjà de facto caduque. Non ! Non ! Il n’y a pas de mais ... c’est un fait.....Autrement cette disposition devrait être cassée comme anti-constitutionnelle.

Mais quand même un tribunal d’appel, car ils avaient fait appel les trublions bien-pensants, les rebelz’ de salon, les libertaires embourgeoisés, un tribunal d’appel disais-je donc, a donné raison à Siné. Et c’est tant mieux.

Ah ! Au fait, rien dans le nouvel-obs (dont le patron avait crié avec les loups) et rien chez les autre non plus : B.H.L, Alexandre Adler, Claude Askolovitch, Pascal Bruckner, Robert (lui ça m’emmerde quand même !) et Élisabeth Badinter (elle aussi) etc. Et pourtant ils étaient à fond pour la loi (quand ça les arrange).

Pour parodier une parodie de notre Gégé (dorénavant international) je ne dirai qu’un mot à Siné : « Bravo ma couille ! »

Enfin les religions étant toujours pour moi l’opium du peuple je vous avouerais bien que je suis islamophobe, judéophobe, christianophobe, hindouistophobe, et tous les religionophobe que vous voudrez. Mais je ne suis pas arabociste, indienociste, blancociste, israëlociste, palestinienociste et tous le cistes que vous voulez.

Ces glissements sémantiques systématiques à but politique m’ horripilent : il serait temps de parler clair : le mot engendre la pensée, faudrait pas trop jouer avec, ça nous a déjà coûté cher.

Ah ! Si : Une chose ! Les curetons de toutes sortes vous voulez bien nous lâcher la grappe (c’est le cas de le dire) sur le mariage « pour tous » ; ça ne vous regarde pas, on parle du mariage civil.

Allez faire vos mariages discriminateurs dans vos églises étriquées et cessez de vous occupez des choses qui on été séparées en 1905. Personnes ne conteste votre droit aux prières ou autres coutumes religieuses mais dans vos lieux de culte s’il vous plaît.

Pour ce qui concerne la gestion de l’Etat il existe un truc qui s’appelle des élections, une assemblée nationale et un système judiciaire au cas ou vous l’auriez oublié.

Navigation