Le supplice du Père-Noël !

, par  Asaln

De la guerre au Père-Noël à la guerre des crèches de Noël il n’ y avait qu’un pas...

En cette époque bizarre où la présence ou l’absence de crèche semble en grattouiller ou en chatouiller un certain nombre, où les religieux et leurs thuriféraires sont en train de monopoliser le débat sur la laïcité à coup de concepts fumeux comme la « laïcité inclusive » ( une sorte d’œcuménisme laïc ? ) et où, évidemment, on tente de faire passer pour de l’œcuménisme l’intérêt bien compris des religions à appuyer une victoire de l’une pour exiger la même au nom d’une égalité républicaine que par ailleurs on critique, je voudrais vous raconter, ou plutôt vous orienter vers une histoire de Père Noël. Et celui-là il faut y croire, absolument !

C’est Claude Lévi-Strauss qui dans son analyse du supplice du Père-Noël à Dijon en 1951 parue alors dans « Les temps Modernes » élève le débat en nous révélant l’universel de la dimension structurale des rites.

Il est aujourd’hui bien regrettable qu’à l’image de « l’affaire du Père-Noël » « l"affaire des crèches » ne bénéficie pas d’une analyse d’un niveau équivalent. Ceci aurait peut-être comme intérêt de faire taire les discours de café du commerce qu’on peut subir un peu partout...

Quoique ... (comme disait Raymond Devos) les cons osant tout (pour paraphraser Michel Audiard) on aurait sans doute encore d’excellentes chances de les entendre et même qu’il se prissent au sérieux !

En attendant il faut absolument lire ce texte publié ici :

http://classiques.uqac.ca/classique...

Navigation