Boinc !

, par  Asaln

Les utilisateurs de GNU/Linux seraient-ils plus généreux que les autres ?

Si vous vous dites que vous avez de la puissance de calcul inutilisée dans votre ordinateur vous pouvez en donner au projet BOINC. Un logiciel existe pour toutes les plateformes (Windows, Mac, Linux, Android) qui vous permet de choisir les projets et de régler vos paramètres, il s’appelle BOINC et est hébergé par l’université de Berkeley.

https://boinc.berkeley.edu/

Il s’agit de calcul massif distribué, chacun apportant sa petite pierre à l’aide de projets qui nécessitent de grandes puissances de calcul dans les sciences appliquées ou fondamentales.

L’ensemble des quelques 12 millions de machines inscrite développaient 166 pétaFLOPS au 14 février 2016 contre 93 pétaFLOPS pour le plus puissant supercalculateur du monde qui était chinois, ShenWei.
On y retrouve de nombreux projet dont le vénérable SETI@home :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste...

Enfin si plus de 90% des machines (courantes) fonctionnent sous Windows et seulement dans les 2.5% sous GNU/Linux, dans ce projet c’est seulement 51% pour Windows et 43% pour Linux.

Les « Linuxiens », par ailleurs si critiqués pour leurs innombrables « forks » seraient-ils finalement plus généreux et partageurs une fois les débats éteints ? C’est peut-être aussi, au-delà de la technique, un certain état d’esprit, une certaine éthique n’est-il pas ?

Articles les plus récents

  • La censure pour que le peuple pense bien.

    , par Asaln

    Mon ami,
    Je poursuis mon voyage dans ton pays et je m’inquiète pour lui.
    J’ai appris par la presse que c’est malheureusement ici, en Franticie, qu’on projette de rétablir la censure. Une première dans l’un de vos pays dits avancés.
    Il me semble intéressant de constater que c’est au nom de la protection de la Vérité qu’on le projette. Mais est-ce étonnant finalement ? Le mot « Vrai » a toujours été l’étendard du malheur, du Vrai Dieu à la Vraie Religion en passant par le Vraie Doctrine et donc maintenant la Vraie Vérité.
    Il me fait sourire votre président « libéral » qui de ce mot ne semble en retenir que le sens économique et encore, une toute petite partie. Le niveau éducatif de vos grande écoles paraît avoir bien baissé ces dernières années, les intelligents sont devenu de simples malins, les éléments de langage ont remplacé la culture et la pensée. Mais on ne dirige pas une grande nation avec ça, tout le monde le sait, même aux comptoirs de vos bistrots.
    Ainsi c’est aux juges qu’il (votre Président) désire confier la condamnation des « fake news », leurs supports et leurs auteurs. L’histoire ne dit pas qui jugera de la véracité des informations mais il me semble, même ayant suivi cela de loin, qu’on peut en  (Lire la suite...)
  • Grosses données et compteurs Lientel.

    , par Asaln

    Les dirigeants de ce pays ont réussi ce formidable tour de force d’allier des méthodes quasi staliniennes à une économie ultra-libérale. Cet exemple, certains diront de peu d’importance, mais justement c’est là qu’il est intéressant car relativement discret, montre comment les élites et l’état profond œuvrent en ce sens pour priver le citoyen des choix qui lui reviennent y compris dans des questions qui ne semblent relever, dans un premier abord, que de la consommation et en l’occurrence de celle de l’électricité.
    Après un lobbying forcé et l’obtention de l’appui de l’ État ( ou plus exactement de l’état profond ) les Franticiens seront tous tenus d’accepter le remplacement de leur compteur électrique par un de ces fameux compteurs dits « intelligents » (Lintel) sous peine de ... sous peine de quoi d’ailleurs ?
    On connait la peine encourue par l’acceptation d’engins de ce genre : remontée des données mais surtout analyse et, qui plus est, analyses croisées qui permettra de les « marquer à la culotte ». Mais ensuite quoi ? une fois qu’on aura essayé de leur vendre à peu près tous les produits imaginables liés à « leurs habitudes de consommation » ou à leur « niveau socio-économique » voire à leurs «   (Lire la suite...)
  • Le supplice du Père-Noël !

    , par Asaln

    De la guerre au Père-Noël à la guerre des crèches de Noël il n’ y avait qu’un pas...
    En cette époque bizarre où la présence ou l’absence de crèche semble en grattouiller ou en chatouiller un certain nombre, où les religieux et leurs thuriféraires sont en train de monopoliser le débat sur la laïcité à coup de concepts fumeux comme la « laïcité inclusive » ( une sorte d’œcuménisme laïc ? ) et où, évidemment, on tente de faire passer pour de l’œcuménisme l’intérêt bien compris des religions à appuyer une victoire de l’une pour exiger la même au nom d’une égalité républicaine que par ailleurs on critique, je voudrais vous raconter, ou plutôt vous orienter vers une histoire de Père Noël. Et celui-là il faut y croire, absolument !
    C’est Claude Lévi-Strauss qui dans son analyse du supplice du Père-Noël à Dijon en 1951 parue alors dans « Les temps Modernes » élève le débat en nous révélant l’universel de la dimension structurale des rites.
    Il est aujourd’hui bien regrettable qu’à l’image de « l’affaire du Père-Noël » « l"affaire des crèches » ne bénéficie pas d’une analyse d’un niveau équivalent. Ceci aurait peut-être comme intérêt de faire taire les discours de café du commerce qu’on peut subir un peu partout...
    Quoique ...  (Lire la suite...)
  • Les quatre cavaliers

    , par Administrator

    Une critique capitaliste du capitalisme financier.
    De l’école de Chicago, de la dépendance des politiques, de la ploutocratie régnante, des dégâts engendrés et à venir.
    Évidemment cela reste très « anglo-saxon », mais ça vaut le détour, car si même « eux » le disent...
    Ne pas oublier quand même que Milton Friedman a eu le Prix Nobel d’économie en 1976, qu’il est un des grands promoteur du « chèque éducation » et d’un tas d’autres inepties qui continuent de faire rage dans les allées du pouvoir, particulièrement en France et bien tristement dans les rangs des « socialistes » parce que, comme tout le monde le sait, « il n’y a pas d’alternative », que ce soit en économie, ou dans la « guerre contre le terrorisme ».
    Ça tombe bien ce film en parle également.
    Bien l’ bonjour donc à nos « dirigeants » et « représentants du peuple ».
    Mais peut-être les participants à ce film ne sont-ils eux aussi que de dangereux « radicalisés »...
  • La dictée à roulettes...

    , par Asaln

    Cet article, un peu long, sera publié, en trois parties : 1. De l’orthographe et de la dictée. 2. Des roulettes et autres stabilisateurs. 3. Des profs, des élèves et des conseilleurs.

Parce que

, par  Administrator

Quand les cons sont braves,
Comme moi,
Comme toi,
Comme nous,
Comme vous,
Ce n’est pas très grave.
Qu’ils commettent,
Se permettent
Des bêtises,
Des sottises,
Qu’ils déraisonnent,
Ils n’emmerdent personne.
Par malheur sur terre
Les trois-quarts
Des tocards
Sont des gens
Très méchants,
Des crétins sectaires.
Ils s’agitent,
Ils s’excitent,
Ils s’emploient,
Ils déploient
Leur zèle à la ronde,
Ils emmerdent tout l’monde.

Georges Brassens

Sites favoris Tous les sites

16 sites référencés au total

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites

FAKIR | Presse alternative | Edition électronique

Les Économistes Atterrés | Nous pensons que d’autres politiques économiques sont possibles